La commune Saint André le Désert

Le bourg de Saint-André-le-Désert, situé entre le Clunisois et le Charolais, possède une église romane très peu connue d’un ancien prieuré bénédictin disparu. Sa nef moderne a été reconstruite, mais le transept et le chœur sont encore bien romans. On y retrouve l’architecture des églises du Brionnais avec la voûte en berceau, les bas-côtés sous arêtes, les grandes arcades à double rouleau et les piliers avec colonnes engagées. L’abside centrale, flanquée de deux absidioles, est décorée de cinq arcatures sur colonnettes avec bases et chapiteaux sculptés. Ces chapiteaux et ceux du transept sont d’une bonne qualité et montrent des décors animaliers et végétaux modestes. On y remarque quelques têtes humaines, des masques vomissant et des lions affrontés. Avec l’église de Chissey-lès-Mâcon, c’est l’une des seules églises rurales des environs de Cluny conservant des chapiteaux sculptés. Le style en rappelle les églises de Gourdon et de Mont-Saint-Vincent. A l’extérieur domine le haut clocher roman à deux étages de baies géminées, le premier avec pilastres cannelés et le deuxième avec doubles colonnettes à chapiteaux. Les modillons de l’abside sont sculptés de têtes d’animaux et de motifs géométriques. On est près de Saint-Vincent-des-Prés et le circuit des églises romanes du Mâconnais.

Facebook